• Sans-papiers

    Se taire ou en parler. Sûrement en parler.
    Heureusement une directrice d'école maternelle s'est faite arrêtée et le problème remonte à la surface. Je devrais dire explose.
    Les faits, en gros, le ministre de l'intérieur demande à ses gardes chiourmes de faire du zèle et d'aller arrêter les parents et grands-parents des enfants scolarisés dont il sait qu'ils sont sans-papiers. Imaginez un instant le traumatisme pour ces gosses de voir débarquer les flics.
    Quand est-ce que nous comprendrons que ces gens ne veulent pas repartir et que ce n'est pas un choix pour eux mais bien une question de survie ? Que l'école républicaine a ceci de bon pour leurs enfants c'est qu'elle est gratuite.
    Heureusement il existe encore certains endroit en France où les préfets ne font pas de zèle...



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :