• C'est son journal. Sa vie d'actrice au quotidien.
    Enervée. Affamée. Exténuée. Terrorisée. En retard. Frigorifiée.
    Elle nous emmène à une interview au Plaza, sur un tournage en japonais, acheter du plâtre au BHV, faire l'amour devant vingt personnes pendant huit heures, essayer des robes chez Chanel pour les Césars.
    Nous parle de son chien (un psychopathe en puissance). De ses doutes.
    De comment faire la différence entre un rôle et sa vie. Comment quitter un personnage...

    J'ai aimé. J'ai ris.
    J'ai été émue. beaucoup.
    C'est court. Cela se lit facilement. C'est bien.

    votre commentaire


  • Ou bien : "mince déjà fini !"
    Bref, j'ai réussi à lire ce 7ème et dernier volume. Il parait que l'adaptation passera par 2 films... je comprends vu la quantité d'actions qui s'y déroulent.
    Je ne vais pas dévoiler la fin qui d'ailleurs, à mon avis, n'a pas grand intérêt.
    Sinon, cela reste un bon roman d'aventures et quelque part, il va nous manquer ce petit avec qui on a grandit.

    votre commentaire


  • Je suis amateur de BD. C'est vrai que je n'ai pas eu l'occasion encore de faire ici des posts à ce sujet.
    Tiens d'ailleurs, le dernier grand prix d'Angoulême est une véritable oeuvre d'art. Absolument sublime.
    Très très forte à tous les points de vue : graphisme et scénario.

    Bref, je fréquente différents libraires. Un jour, je demande dans une de ces boutiques, à lire un manga. Après tout vu la quantité de volumes qui sortent par an, cela parait dommage de passer complètement à côté de ce genre. Le jeune homme m'a conseillé DEATHNOTE en me disant que normalement cela devrait me plaire.
    J'ai lu le 1er tome avec un grand intérêt.
    A la fin du 3ème je me suis dis qu'il faudrait que le scénariste trouve rapidement un nouveau ressort dramatique car sinon ça allait vite m'ennuyer.
    Puis le 4ème m'a apporté son lot de surprises. Plutôt bonnes.
    Cela me donne envie de continuer. Rien que pour savoir comment ils ont fait pour en écrire 4 de plus.

    Apparemment un film aurait été tiré de ce manga. J'aimerais bien le voir.


    votre commentaire

  • Elle est en train de lire le dernier Harry Potter et, comme nous rentrons d'un (tout) petit week-end à Londres, les noms de rues et les endroits prennent une réelle dimension.
    J'adore cette sensation.
    Après être allée passer quelques jours à New-York il y a (pfft) quelques années, en rentrant, j'étais tombée sur ce livre. La photo sur la couverture m'avait interpelé car cet immeuble est vraiment impressionnant à voir. On se demande comment les pièces sont découpées.
    Donc j'avais acheté ce roman sans rien savoir de l'auteur ou de l'histoire uniquement à cause de la photo.
    Je l'ai adoré et ensuite offert à mes parents et amis...


    1 commentaire
  • C'est le premier livre que je lis qui a 2 titres. Le premier "Reve de fer" qui présente en fait LE SEIGNEUR DE SVASTIKA, écrit par Adolf HITLER et qui a reçut le prestigieux prix Hugo en 1954.
    Une préface permet de présenter cet auteur, qui aurait quitté le continent européen eaprès la première guerre mondiale pour s'installer à New-York et devenir écrivain.

    Feric Jaggar est un Purhomme bodybuildé exilé en Borgravie chez les mutants et les métis qui dominent le monde, d'où leur nom de Dominateurs, ou Doms. Feric souhaite retourner dans sa patrie, la Grande République de Heldon, où tout n'est que pureté génétique, des arbres de ses luxuriantes forêts à ses rares ressortissants. Son père, ancien homme politique, a été exilé en Borgravie suite aux accords de paix du Traité de Karmak, qui ont fait de lui un criminel. Seuls les Purhommes, c'est à dire les hommes au patrimoine génétique absolument pur peuvent en devenir les citoyens, et passer définitivement la frontière pour fuir la domination décadente d'une humanité mutante et métissée, qui a pris le pouvoir partout ailleurs après la Grande Guerre.
    Jaggar réussit évidemment les tests. Ensuite il devient un héros populaire, puis un hommepolitique incontournable. Et enfin un chef de guerre redoutable pour éradiquer de la surface de la terre tout ce qui n'est pas pur.
    Pour ceux qui ne savent pas de quoi il s'agit : la svastika s'appelle aussi croix gammée...

    La postface du roman démontre à quel point cet écrivain, Adolf Hitler, avait de grave problème avec sa sexualité.
    Ne savait pas écrire puisque, effectivement le style est simplissime et les évènements s'enchainent à vitesse grand V.
    Jaggar a le pouvoir car il a pu soulever la "grande massue..." (genre l'épée d'Arthur). Symbole phallique ridicule.

    Il est question d'uniforme de cuir près de la peau, luisant.

    Roman anti-fasciste par essence.
    D'une grande drôlerie car effectivement, les références sexuelles sont assez "lisibles".
    Toute les description de batailles sont un peu chiante mais, très rapidement, on voit la machine de guerre se mettre en route, et les camps sortir de terre...
    J'ai trouvé cela intéressant.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique