• Aaahhh... Georges !
    Je pense que c'est un bon résumé du film.

    L'histoire : un avocat découvre qu'il ne peut plus défendre le "grand méchant loup" (entendez une grosse firme de l'industrie agro-alimentaire qui utilise des produits chimiques dangereux pour l'homme). Prise de conscience. Panique chez le client.
    Et le nettoyeur, interprêté par Georges, qui doit faire le ménage et limiter les dégats.
    Un peu manichéen : putain, oui !


    votre commentaire

  • Je n'ai pas lu le livre me disant que de toutes façons je ne comprendrais pas les allusions au milieu de la pub et de la télévision.

    Le propos : Octave, jeune quadragénaire parisien travaille dans la pub. La coke coule à flot. Le champagne ou tout autre alcool aussi. Les filles. Sublimes, évidemment.
    Et puis il en a marre. Alors il décide de se saboter et par la même, la plus grosse campagne en cours organisé par son agence pour une marque de yaourt.


    Ca déchire. C'est drôle. Complètement déjanté.
    Cela n'a sûrement pas grand intérêt quant aux propos mais ce n'est pas le genre de film que l'on va voir pour sa portée philosophique même si certains arriveraient à en tirer quelques grands préceptes.
    Lorsque Octave pète les plombs dans une pub "kitchissime" : on hurle de rire.
    Et la "fuite" en voiture sous acide est vraiment étonnante. Et, encore une fois, drôle !!!
    Jean Dujardin est étonnant dans ce rôle.


    votre commentaire

  • Le nom du réalisateur, c'est un pseudo ?

    Donc, fin de la trilogie de l'amnésique Jason Bourne.
    Matt Damon impeccable, comme dans les 2 premiers films.

    Un bon films d'action où les cascades sont impeccables.
    Les jeunes femmes charmantes.

    Je n'ai pas trouvé David Strathairn convaincant dans le rôle du méchant.



    votre commentaire

  • Euh... alors voilà : Kevin Costner incarne Mr Brooks qui est, à ses heures perdues, un Serial Killer.
    Bon, pourquoi pas.
    Sa "mauvaise conscience" est incarnée par William Hurt, assez... pittoresque.
    La flic est jouée par la sublime Demi Moore... ce qui ne gâche pas le plaisir. Sauf qu'elle a 2 affaires en cours puisque un ancien tueur vient de s'évader de prison. Ouh lala : plein de boulot en perspective !

    Une idée bizarre (et nauséabonde ? ou drôle ? je n'ai pas su le déterminer) est véhiculé par le film : le fait d'être un tueur serait génétique.
    Quoique, finalement, peut-être que Dexter serait d'accord avec ça !

    Je ne peux m'empêcher au plaisir de glisser les commentaires lu dans mon journal favori :
    Inutile de dire que cette profusion d'instincts meurtriers finit par se retourner contre le film, qui semble parfois virer à la comédie macabre parodique. Mais l'excès fait aussi passer un petit vent de folie sympathique et donnerait presque un côté baroque à cette production standard. Kevin Costner, en tout cas, ne passe pas à côté de son contre-emploi. </I_TEXTE>

    votre commentaire

  • Au début des années 1980, en Allemagne de l'Est, l'auteur à succès Georges Dreyman et sa compagne, l'actrice Christa-Maria Sieland, sont considérés comme faisant partie de l'élite des intellectuels de l'Etat communiste, même si, secrètement, ils n'adhèrent pas aux idées du parti.
    Le Ministère de la Culture commence à s'intéresser à Christa et dépêche un agent secret, nommé Wiesler, ayant pour mission de l'observer. Tandis qu'il progresse dans l'enquête, le couple d'intellectuels le fascine de plus en plus...

    Le film nous montre de manière extrêmement sobre ce qu'habiter en RDA sous le régime communiste peut signifier à la fin des années 80.
    Les sacrifices ou petites trahisons afin de pouvoir pratiquer son art.  La délation. Les pressions politiques.  Le chantage sexuel...
    L'empathie que ressent Wiesler pour ce couple est extrêmement bien amené. Par petites touches. Sans aucune exagération. Et sans qu'on soit bien sûr de ce qui est en train d'arriver.
    Les acteurs sont vraiment excellents. Un très bon film.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique