• Je me suis promis que ce blog me permettrait, par le biais de cet anonymat, de publier les textes que je voulais, d'où le titre ce cette chronique.
    Mardi après-midi, j'ai passé l'après-midi avec une jeune femme charmante, S.
    Nous nous sommes quittées de façons un peu abrupte et depuis un certain malaise demeure.
    En effet, nous avions toutes les 2 rendez-vous en début de soirée à des endroits différents et donc notre séparation s'est effectuée dans un couloir du métro alors que nous allions prendre 1 même ligne mais dans le sens opposé.
    En fait, nous nous sommes rencontrées sur les conseils d'une amis commune qui était certaine que nous pouvions nous entendre... c'est sûr que oui mais, mon dilemne se situe à un autre niveau.
    Quelle type de relation attend-elle ? Je souhaiterais appronfondir tout cela et certainement d'une manière plus intime (je sais j'utilise un vocabulaire chaste, en même temps, c'est la 1ère fois que j'ose me lancer ; c'est une bonne thérapie l'écriture) et en même temps, elle a sa vie - à paris - et moi la mienne - en province.
    Voilà, alors depuis 3 jours je me demande si je dois me lancer quitte à me prendre une bonne veste pour l'hiver ou bien, à défaut, agréablement l'entendre répondre à mes attentes.
    Je ne crois pas que j'ai envie, cette fois, de jouer la carte de la nième copine... j'ai déjà tout ce qu'il faut de ce côté là !
    Bon, ben je crois qu'il vaut mieux que j'aille me coucher, vu l'heure.


    5 commentaires
  • Toujours les vacances parisiennes.
    Trois enterrements, qui sont en fait une traduction de "les trois enterrements de Melquiades".
    C'est sublime : drôle, profond, de superbes paysages.
    A Aller voir absolument.

    votre commentaire
  • En vacances à la capitale, j'en profite pour aller au cinéma : le confort des salles et la qualité des bandes et du son...
    1er film que je suis allée voir avec ma tante : le dernier documentaire de Avi Mograbi... (je crois que cela s'écrit comme cela, mais exceptionnellement je ne suis pas allée vérifier).
    Pfft... c'est lourd, très lourd.
    Donc, soyons clairs dès le départ, cela évitera des quiproquos inutiles par la suite :
    1) je suis juive (par ma mère, évidemment, pour les goys qui me lisent)
    2) je suis pour le retour aux frontières de 1967
    3) je suis pour le reconnaissante de l'Etat Palestinien, sa police et son peuple
    4) il faudrait que toutes ces conneries cessent mais, malheureusement, je pense que c'est trop tard pour les 2 prochaines générations de palestiniens.
    5) L'état d'Israël existe, et non, ce n'est pas une bonne idée de vouloir les foutre à la mer.
    Ceci étant dit vous comprendrez mieux mes propos suivants...
    Donc, il s'agit d'un documentaire m'étant en parallèle le mythe de Sanson, le massacre de Massada au temps des Romains et l'attitude de l'armée israélienne face aux Palestiniens.
    C'est assez insupportable et violent.
    A la fin on est assez désespéré en se disant que c'est inextricable.
    Pour exemple, les guides touristiques de Massada parle d'un mur que les Romains ont construits pour empêcher les juifs de s'enfuirent ; le plan suivant on voit l'armée israélienne qui n'ouvrent pas un poste frontière qui permettrait à des palestiniens d'aller cultiver leurs champs !
    Evidemment il faut toujours avoir à l'espris que Mograbi est juif-israélien et qu'il souhaite, plus que tout, la paix.
    En même temps, quelque part, il nous fait ressentir le désespoir des palestiniens et comment on en arrive à pouvoir s'autodétruire en posant des bombes...
    DUR, TRES DUR


    votre commentaire
  • Ben oui, il y a des jours comme cela.
    On en a marre de la grisaille et du froid. On voudrait rester plus longtemps sous la couette, et si possible accompagnée.
    Alors à défaut, on rêve et on se rappelle les bons souvenirs des dernières vacances au soleil. Putain août 2004, déjà, ça fait loin !
    Vivement l'été prochain. Enfin si j'ai envie de partir. Si j'ai le courage d'organiser tout cela. Là tout de suite maintenant je manque cruellement d'énergie. Mais... cela reviendra.


    votre commentaire
  • cela m'a donné envie de dire aussi mon amour des livres.
    Mais ne sachant pas m'exprimer suffisament bien par rapport à mes sentiments réels, je te mets en référence. Merci Marie.
    La seule chose que je fasse tous les jours (je ne parle pas de l'hygiène corporelle) c'est lire : un livre, un magazine, des mails, ...
    Je peux également avoir plusieurs ouvrages en cours simultanément. Cela ne me dérange pas.
    Je crois que c'est la seule chose que je ne pourrais pas supprimer de ma vie : les livres.
    Je viens d'emménager (4 mois, ok !) et je n'ai toujours pas ouvert les cartons de livres car je n'ai pas encore installé les nouveaux meubles qui n'ont même pas été achetés ! (feignasse). Cela commence à me peser...


    2 commentaires